Travailler avec un Geopackage

1. La première étape consiste évidemment à ouvrir QGIS. Si vous ne savez pas encore pourquoi il est préférable d’utiliser le GeoPackage (.gpkg) par rapport au Shapefiles (.shp), nous vous suggérons d’aller faire un tour sur SwitchFromShapefile.
2. L’outil de création de GeoPackage se trouve dans la barre de menu tout en haut: Couche > Créer une couche > Nouvelle couche GeoPackage
3. Après l’apparition de la fenêtre contextuelle, cliquez sur les points de suspension […] à droite du premier champ (Base de données). NOTE: Si vous tentez de seulement écrire le nom de la base de données dans le champ, sans passer par les points de suspension, votre couche ne pourra pas être créée.
4. Sélectionnez l’emplacement du fichier à sauvegarder, inscrivez le nom de la base de données dans le champ Nom du fichierpuis cliquez sur Enregistrer
5. Changez le champ Nom de la table pour le nom de votre première couche de données
6. Dans le cas présent, nous créons une couche nommée Rue. Dans le menu déroulant Type de géométrie, vous avez la possibilité de choisir parmi une dizaine de types, mais dans la plupart des cas, Aucune géométrie, Point, Ligne et Polygone suffiront à notre utilisation. Nous choisissons ici Ligne pour tracer nos routes. Choisissez également la projection adaptée, dans notre cas, la projection par défaut EPSG:4326 (Mercator).
7. Vous pouvez alors ajouter les champs de la table d’attributs qui seront reliés à vos géométries. Choisissez un nom de champ sans accent et sans espace dans NomChoisissez le Type de variable dont il s’agit et le type si applicable. Cliquez sur Ajouter à la liste des champs, puis recommencez autant de fois que vous avez besoin de colonnes (il est possible d’en créer de nouvelles plus tard). Nous avons créé un champ Nom et un champ Type pour y définir le nom de la rue et le type de rue, en vue de personnaliser la symbologie.
8. À la différence du Shapefile, le GeoPackage gère automatiquement l’attribution d’un identifiant unique à chaque entité. Vous pouvez changer le nom du champ dans Options avancées > Colonne d’identifiant d’entité. Si vous utilisez un identifiant formaté, vous devrez créer le champ comme dans l’étape précédente.
9. En cliquant sur OK, votre première couche apparaîtra dans l’explorateur de couches. 
10. Les entités géographiques sont ajoutées de la même manière que pour les autres formats de fichiers. Activez l’édition (crayon jaune), puis ajoutez une entité. Vous pourrez alors vectoriser la géométrie avec le clic gauche, puis confirmer le tout avec le clic droit. Une fenêtre contextuelle apparaîtra. 
11. Remplissez les différents attributs. Remarquez la génération automatique de notre champ ID.
12. De même, pour enregistrer ces données vectorisées, cliquez sur la disquette avec un petit crayon rouge.
13. Pour utiliser un GeoPackage, nous vous suggérons de connecter le fichier via Explorateur > clic droit sur GeoPackage > Nouvelle connexion. 
14. Sélectionnez votre GeoPackage dans l’explorateur de fichier de votre ordinateur. 
15. Pour créer une nouvelle couche, votre GeoPackage doit être connecté (voir étape précédente). Dans le panneau Explorateur, à gauche, trouvez votre base de données GeoPackage.
16. Faites clic droit sur votre GeoPackage, puis sélectionnez Créer une nouvelle couche ou table…
17. De la même manière que lors de la création du GeoPackage, remplissez Nom de la table, Type de géométrie et construisez votre table des attributs (champs).
18. En cliquant sur OK, votre seconde couche sera créée dans le GPKG. Dans l’exemple, nous avons créé une couche de point représentant les villes.
19. Pour ajouter une couche, si votre GeoPackage est connecté, vous pouvez passer par l’explorateur.
20. Développez le GeoPackage, puis double cliquez sur les couches à ajouter à votre projet.
21. Vous pouvez également passer par Couche > Ajouter une couche > Ajouter une couche vecteur…
22. Dans source, cliquez sur les points de suspension […], puis sélectionnez le GPKG dans l’explorateur de fichiers.
23. Cliquez sur Ajouter
24. Une nouvelle fenêtre contextuelle apparaîtra. Celle-ci vous permettra de choisir les couches à ajouter à votre projet, et ce, en provenance de votre base de données GPKG. Vous pouvez « Sélectionner tout » ou encore les choisir manuellement en appuyant sur CTRL en même temps que de cliquer sur la couche désirée. Cliquez sur OK, puis le tour est joué!

2 réflexions sur “Travailler avec un Geopackage”

  1. Ping : Renseignement militaire russe (GeoJSON) – GASTRONOM

  2. Ping : Mayence (QGIS) – GASTRONOM

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour haut de page